Pyramides (2018)


C’est enfin l’été (depuis le 20 juin à 22 h 32 même) et certains d’entre vous semblent s’en réjouir ! Grand bien vous fasse, même si à Poutine Hurlante, nous aimons l’Hiver, le froid, la Mort et la Neige !

Mais cet été aura une saveur particulière car, comme annoncé sur notre page Facebook, nous participerons au #SummerStarWars, challenge estival et annuel créé depuis 2010 par Karine Lhisbei du blog Répertoire de la Science-Fiction.

Se déroulant du 21 juin au 23 septembre 2021, ce challenge invite chaque blogueur inscrit à chroniquer des œuvres de Space & Planet Opera que ce soit en livres, films, BDs et jeux (supports que nous essayons d’alterner justement sur ce blog).

La participation à ce challenge nous permettra également de reprendre une saine routine d’écriture et de dégustations d’œuvres poutinesques.

Nous remercions donc chaleureusement le RSF Blog pour cette belle initiative !

Avant de nous lancer, posons-nous les bonnes questions. Qu’est-ce que le Space Opera, et qu’est-ce que le Planet Opera ? Pour commencer, tous deux sont des sous-genres de la Science-fiction.

Selon Nietzsche, (Alain Damasio, coucou), selon Wikipédia en vrai, le Space Opera est caractérisé par de l’aventure dans un cadre « d’exploration spatiale à grande échelle ou de guerres intergalactiques » alors que le Planet Opera (Planetary Romance en VO) se focalisera plus sur des aventures se déroulant à la surface d’une planète, avec une description de l’environnement faisant partie intégrante de la trame du récit.

Ils font partie, avec le Cyberpunk, de mes sous-genres préférés du genre.

C’est donc avec grand plaisir que je vais vous parler aujourd’hui du deuxième livre de Romain Benassaya, Pyramides, paru en 2018 aux Éditions Critic.

Romain Benassaya est un auteur français et qui a enseigné le français au Canada, en Ouganda et qui vit actuellement à Bangkok. Son quatrième livre, «La Dernière arche», vient de sortir le 21 mai 2021. Se déroulant dans le même univers que le livre dont nous allons parler, ce n’est pas sa suite pour autant.

Nous sommes en 2182. L’Humanité a lancé une trentaine de missions interstellaires afin de fuir une Terre moribonde.

Éric se réveille d’un cauchemar, persuadé d’être poursuivi par des momies dans une chambre funéraire sur les bords du Nil. À son réveil, la momie penchée sur lui le rassure. C’est Samuel, son commandant. Son horrible apparence est due aux effets de la Stase dont ils sortent tous les deux. Reprenant ses esprits, Éric se sait à bord du Stern III, immense vaisseau de plusieurs kilomètres de long, parti pour un voyage de deux siècles et contenant des milliers de colons prêts à coloniser Sinissys, planète dans le système 82 Eridani.

Eux seuls sont réveillés, car quelque chose cloche. Qui les a réveillés ? Impossible de le savoir, les ordinateurs sont hors services.

Le vaisseau est silencieux, les moteurs arrêtés, ils sont immobiles et posés. Ce qui est impossible vu la taille titanesque du vaisseau. Dehors, à travers le cockpit, « un noir impénétrable, plus obscur que l’espace lui-même. »

Le Stern III n’était pas là où il aurait dû se trouver.

Pyramides. Chapitre 1.

Après une rapide inspection du vaisseau, tout semble pourtant en bon état. Le vaisseau n’a pas subi d’avaries sérieuses, juste l’usure normale du temps. Pourtant dans le Jardin, écosystème autonome générant l’atmosphère et la nourriture du Stern III, attire vite l’attention. Habité par les Jardiniers, minuscules pucerons génétiquement modifiés ayant pour mission de prendre soin de cet endroit, le Jardin est plus dense que prévu et habité par des espèces endémiques inconnu.

Je viens de vous spoiler environ 3 % du livre. Je vous invite fortement à découvrir le reste par vous-même.


Débutant comme un huis clos, Pyramides, de Romain Benassaya, est un livre dense, rapide et étonnant. Ai-je eu ce à quoi je m’attendais en commençant ce livre ? Non ! Et tant mieux ! Totalement dépaysé, j’ai eu autre chose, non prévisible, plus complexe, centré sur les rapports humains et mélant le récit à l’exploration d’un endroit totalement inattendu et mystérieux.

Le voyage proposé vaut la lecture.

Poutine Hurlante vous recommande donc cette lecture en toute saison !

Bonne lecture !


Où le trouver à Québec ?

Ici !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueueurs aiment cette page :